Broche « Pastèque »

25,00

En stock

UGS : broche-pastèque-macon Catégories : ,

Description

Depuis 2009, Macon&Lesquoy racontent des histoires.

Des histoires de matières, des histoires cousues, décousues,la leur, celles des autres et celles qu’elles inventent. Leurs collections de bijoux brodés à la main, de rustines thermocollables, leurs gammes de maroquinerie et leurs collaborations font la part belle à la qualité et à l’artisanat.

Les accessoires M&L sont décalés et élégants. Ils marient subtilement l’audace et l’humour. Le regard esthétique des deux créatrices est toujours plein d’attention…

Pour leur collection printemps été 2016 « Pondi-Chérie », les compères ont puisé leur inspiration en Inde et au Pakistan, hommage à leurs fantastiques brodeurs.

Petites ou grandes, les broches Macon et Lesquoy subliment toutes nos vestes (même les plus basiques). Un univers poétique et décalé pour personnaliser vêtements, sacs, chaussures…

Pour réaliser une broche, il y a des centaines d’actions :
le brodeur décalque le dessin grâce à un pochoir qu’il a réalisé. Il reproduit le dessin autant de fois que nécessaire sur un grand drap de laine feutrée tendu sur un très long cadre de bois.
Puis minutieusement, il découpe chaque morceau de cannetille (ressort métallique) à la bonne longueur. Il pique une cordelette de coton dans la toile de feutre, puis passe l’aiguille dans le morceau de cannetille comme on enfilerait une longue perle et repique dans la toile. Il recommence l’opération autant de fois qu’il y a de traits sur votre broche.
Une fois que tous les morceaux de cannetille sont placés, il les fixe en repiquant l’ensemble perpendiculairement à la rayure avec un fil fin de coton.
Il arrête les fils à l’arrière en contre-collant un morceau de toile en ayant pris le soin d’y intercaler le système de broche.
Enfin il découpe le feutre méthodiquement avec de fins ciseaux de brodeur. C’est une étape difficile car un mauvais coup de ciseau peut anéantir des heures de travail !2